samedi 24 août 2013

Grenade lacrymogene



Ca ressemble à une bombe aérosol lacrymogène classique sauf que cela est un aérosol dispersant.
L'intérêt de cette objet est qu'il a les mêmes effets qu'une bombe lacrymogène sauf qu'il est fait pour être jeté à distance.
Comme une grenade, il faut dégoupiller la bombe aérosol et la lancer. En retombant et en touchant le sol, elle va tourner sur elle-même en libérant un gaz lacrymogène.


Si un super-héros possédait ce genre d'équipement, cela lui permettra de neutraliser bon nombre de malfaiteur à distance. Bien sûr, notre justicier masqué prendra en compte l'environnement d'utilisation afin que les effets ne se retournent pas contre lui ou bien contre des personnes qui se trouvent à proximité.
L'usage de boule puante (cf: la boule puante, une arme de défense ?) moins toxique et dont les effets sont moins violent, pourrait peut être faire mieux l'affaire même si l'effet paralysant n'est pas là.


Cette objet est utilisé par la forces de l'ordre et il est classifié comme une arme de catégorie 6.

Législation française :
Les armes de 6ème catégorie sont en vente libre mais sont interdites de port (sauf autorisation, déclaration ou motif légitime). Extrait du Journal officiel du 8 octobre 1995 : les générateurs d’aérosol lacrymogènes ou incapacitants à base de CS (orthochlorobenzylidène) concentré à plus de 2% dont le volume de remplissage est supérieur à 100 ml ou dont le débit instantané à la valve est supérieur à 60 grammes par seconde mesuré sous une température atmosphérique de 20°C sont classés en 6ème catégorie en application du paragraphe 2 du 6 mai 1995 susvisé. La règlementation aérienne internationale interdit le transport par avion des aérosols. Une déclaration de marchandises dangereuses doit accompagner les colis expédiés par route ou par mer.