vendredi 22 mars 2013

Les Défenseurs de France, supers héros à la française | JOL Journalism Online Press

Les Défenseurs de France, supers héros à la française | JOL Journalism Online Press

Dans la vie, ils sont étudiants, cuisiniers ou vigiles. Inspirés par un phénomène tout droit sorti des États-Unis, ces anonymes du quotidien, une fois masqués et déguisés, se battent contre l’insécurité, la misère et l’incivilité. Ils s’appellent Andyman, l’Arpenteur ou Citizen French, et veulent avant tout faire « respecter la loi en tout point ».
Citizen French, un des super héros français. Photo: Les Défenseurs de France

Des personnes, « comme vous et moi », inspirées des comics américains

Pierre-Elie de Pibrac est un jeune photographe français. Avec cette particularité qu’il immortalise… des super héros. À New York, Washington, Los Angeles, Portland ou Chicago, il est allé photographier ces hommes – et femmes – qui s'attaquent « de front et de façon décalée à la fatalité de la misère ou de la violence, de l'incivilité ou de l'inculture », écrit-il sur le site des Real Life Super Heroes (RSLH).
« Ils sont aujourd'hui près de 200, des personnes, comme vous et moi, qui contribuent à faire du bénévolat un acte civique extraordinaire en exploitant des figures mythiques, des personnages fictifs emblématiques sortis tout droit de l'histoire américaine du cinéma, de la bande dessinée ou plus précisément des comics », poursuit-il.
Inspirés des super héros américains, ils se travestissent, le temps de leur « mission ». Parfois armés, souvent en collants colorés, toujours masqués, Blackbird, Dark Wolf, Captain Jackson, Hell Hound et les autres « possèdent chacun leur propre costume et s’attribuent un terrain d’action et un type d’interventions au sein de leur communauté, en majorité en direction des sdf, toxicomanes et mauvais citoyens de tous poils », explique le photographe.

Le phénomène débarque en France

Ce phénomène, en plein essor aux États-Unis et dans les pays anglo-saxons, tend depuis peu à se développer en France. Les « Défenseurs de France », fondés en 2010, représentent « la première équipe de RLSH en France, visant à rendre cette dernière plus juste et à rassembler tous les RLSH français désireux de fournir leur aide pour améliorer notre monde », écrit le groupe sur sa page Facebook. Protéger les innocents, servir la population, combattre l'injustice et l'apathie de notre société : voilà les trois missions que se donnent les Défenseurs de France.
Blue Smash est le fondateur des Défenseurs de France, qui rassemble une douzaine de membres. Cet étudiant qui agit en Seine-Saint-Denis (93) explique que c’est le film Kick Ass, sorti en 2009, qui raconte le phénomène des Real Life Super Heroes, qui lui a donné le déclic.
Dans une interview accordée au magazine Neon, il raconte qu’il patrouille depuis un an dans les rues du 93, en compagnie de trois autres « super héros », pour distribuer de l’eau et de la nourriture aux sans-abris, et qu’il aime s’adonner au parkour, autrement dit, il transforme des éléments du paysage urbain en obstacles, les franchissant en sautant ou en les escaladant. Pour le moment, seuls certains de ses amis sont au courant de ses activités, mais il ne souhaite pas en parler à sa famille.

Citizen French, un super héros dans les rues de Paris

Le Parisien a rencontré l’un de ces super héros français, qui fait des maraudes dans les rues de la capitale française pour venir en aide aux sans-abris, et du « crime fighting », pour intervenir lors d’agressions. Il explique ses motivations dans cette vidéo :
http://www.leparisien.fr/diaporama-videos/index.php?sig=f4830eb0cf3s&csi...